Nos lectures et Nous

Un forum pour découvrir de nouveaux horizons littéraires et réunir les bloggeur(se)s autour de discussions sympa !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Orgueil et Préjugés de Jane Austen

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathalie
Edward Cullen
Edward Cullen


Messages : 108
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : Au pays des lapons congelés

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Mer 19 Aoû - 12:06

Jess a écrit:
Je n'ai qu'une chose à dire : Bonne découverte dans l'univers romantique de la douce Elizabeth Bennet et de son cher Darcy Smile

Je l'ai reçu hier matin par la poste, j'ai écourté ma journée pour pouvoir commencer à le lire vers 16h, et je l'ai fini vers 2h du matin Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathalielefever.blogspot.com
Jess
Admin
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Mer 19 Aoû - 12:18

alors, dis-moi, quelles impressions ? Smile

Es-tu tombée sous le charme de Darcy ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivresetmoi.blogspot.com/
Nathalie
Edward Cullen
Edward Cullen


Messages : 108
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : Au pays des lapons congelés

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Mer 19 Aoû - 12:44

Tout à fait. Il me rappelle un peu mon ours, d'ailleurs Very Happy Mais j'avais bien deviné qu'il était gentil et que c'était Wickham le faux-cul, on ne me la fait pas, à moi !

Sans blague, c'est excellent. Beaucoup plus "léger" que les romans des soeurs Brontë, mais tout aussi intéressant, parce que ça fait plus réel. J'adore l'humour et le cynisme de l'auteur et d'Elizabeth. C'est un peu un mélange entre un roman à l'eau de rose, un roman historique, une critique de la société, et une comédie. Et malgré l'âge de ce bouquin, il se dévore...

L'anglais est pas évident parce que les mots sont démodés, mais en même temps la plupart des mots anciens sont plus proches du français que les mots actuels, alors je n'ai pas loupé grand-chose. Par exemple, ça m'a fait rire qu'on y utilise le mot anglais "sensible" dans le sens "sensible" (en français), alors qu'en anglais moderne c'est un faux ami:
- (ang) sensible = (fr) raisonnable
- (ang) sensitive = (fr) sensible
C'est une faute que je fais souvent. Maintenant quand on me corrigera je pourrai dire "ah mais non, je parle comme Jane Austen !" Et paf ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathalielefever.blogspot.com
Fée Bourbonnaise
Edward Cullen
Edward Cullen


Messages : 110
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Jeu 20 Aoû - 10:41

Je ne trouve pas que les romans de Jane Austen soient "légers". Ils ne sont peut-être pas aussi complexes que ceux des Soeurs Brontë mais je n'irai pas jusque dire "légers". Le vocabulaire et le style d'écriture en font des romans complets et lourds de sens. Jane Austen fait preuve de beaucoup d'ironie dans sa plume mais ce n'est pas forcément pour être drôle, je pense plutôt qu'elle veut donner plus de poids à ce qu'elle dit et, par conséquent, se rapprocher de ses lecteurs et rendre son récit plus vrai. Pour moi, non, on ne peut pas parler de légèreté.

Quand tu parles de mélange de style, je suis assez choquée (sans être pour autant outrée ou en colère, comprenons-nous bien) par l'expression "roman à l'eau de rose" que je ne trouve pas du tout appopriée à Jane Austen. Certes, l'auteur parle de sentiments et de relations amoureuses mais, pour moi, le terme "à l'eau de rose" est péjoratif. Tu ne l'as peut-être pas utilisée dans ce sens là, je le conçois bien. Généralement, j'emploie l'expression "roman à l'eau de rose" pour parler d'un Harlequin ou de la chick-litt'. En aucun cas, je n'y fais allusion en pensant à Jane Austen. Il y a plusieurs éléments à prendre en compte dans les relations amoureuses (ou non, d'ailleurs) que traite l'auteur : la société et les moeurs de l'époque en 1er lieu qui étaient bien plus complexes et importantes qu'aujourd'hui. Je ne parlerai pas non plus de "roman à l'eau de rose".

Ceci-dit, je suis ravie que tu aies apprécié et je t'encourage vivement à lire plus de Jane Austen encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feebourbonnaise.wordpress.com
Nathalie
Edward Cullen
Edward Cullen


Messages : 108
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : Au pays des lapons congelés

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Jeu 20 Aoû - 11:51

Je me suis peut-être mal exprimée...

Quand j'écris "léger", je l'ai mis entre guillements parce que je n'ai pas trouvé de meilleur terme. Je ne l'oppose pas à "intéressant", "plein de sens", ou "complexe", mais à "dramatique" ou "noir".

Ce que je veux dire c'est que l'histoire, les personnages, sont moins dramatiques que dans les romans "Les hauts de Hurlevent" ou "Jane Eyre", auxquels je faisais référence. Il y a aussi des histoires d'amour qui sont le coeur de l'intrigue, mais ce sont des histoires beaucoup plus tourmentées que "Orgueil et préjugés". L'enfance de Jane Eyre est particulièrement dure, le moment où son amie de pensionnat meurt est extrêmement douloureux, le ressentiment de sa tante qui lui en veut jusqu'à la mort n'a rien à voir avec celle de Lady Catherine, et il n'y a aucun moment où j'aie eu envie de sourire comme quand Mr Collins fait sa demande en mariage et refuse de comprendre qu'Elizabeth dise non. Je sais qu'au fond c'est triste, parce que c'est une façon de représenter qu'à l'époque, une femme devait être folle pour dire non à un homme qui pouvait lui apporter une aisance financière, et qu'elle n'avait pas d'autre choix que de trouver un mari qui lui plaise ou non. Mais c'est quand même présenté sur un ton humoristique et (toujours à défaut d'un autre mot) "léger". "Les hauts de Hurlevent" m'ont laissé un sentiment encore plus noir, c'est presque un huis-clos entre deux maisons et deux familles, des histoires d'égoïsme, d'enfants sacrifiés, de kidnapping, de torture mentale, d'alcoolisme, de folie et finalement de mort.

Jane Austen n'en est pas là du tout, ce qui ne veut pas dire que son oeuvre ait moins de profondeur; elle a juste choisi de s'exprimer dans un registre plus... ah la la, je ne trouve pas d'autre mot que "léger": joyeux ? humoristique ? Et je suis tout à fait d'accord sur le fait que son ironie est bien calculée pour faire passer un message et une critique acerbe et sérieuse sur son époque.

Quant à "roman à l'eau de rose", à nouveau un terme mal choisi à défaut d'autre chose: je ne voulais pas mettre "romantique" parce que (si je ne m'abuse), ça correspond à un courant littéraire précis dont les oeuvres des soeurs Brontë font partie. Mais ça n'avait pas de sens péjoratif dans ma tête, même si c'est vrai que ça fait plus penser aux romans Harlequin. J'aurais dû trouver autre chose, mais à nouveau, je cale.

Sinon, vous me conseillez quoi toutes les deux, après Orgeuil et Préjugés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathalielefever.blogspot.com
Jess
Admin
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Jeu 20 Aoû - 12:05

Perso, j'ai toujours Raison et Sentiments qui trône sur ma PAL. Je pense le lire en septembre quand j'aurais lu les deux livres de Zafon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivresetmoi.blogspot.com/
Jess
Admin
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 36

MessageSujet: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Jeu 20 Aoû - 15:54



Cette section classique reste trop calme à mon goût : autant la faire vivre avec un roman que j'ai adoré : Orgueil et Préjugés de Jane Austen.... Et mon petit doigt me dit que je suis pas la seule à l'avoir aimé Smile

Je reprends donc le billet que j'y avais consacré sur Mon blog.

Citation :

"Vous êtes trop généreuse pour vous jouer de mes sentiments. Si les vôtres sont les mêmes qu'au printemps dernier, dites-le-moi tout de suite. Les miens n'ont pas varié, non plus que le rêve que j'avais formé alors. Mais un mot de vous suffira pour m'imposer silence à jamais..."
(M. Darcy à Mrs Elizabeth Bennet, page 348)
Ah, si c'est pas beau... Combien de fois n'avons-nous pas rêvé un charmant gentleman nous parle de la sorte ?
Orgueil et Préjugés est un magnifique roman sur l'amour mais également une plongée dans l'Angleterre classique du 19ème siècle.
Si les manières de ces gentlemen font rêver encore les damoiselles d'aujourd'hui, force est de constater que le monde décrit par Jane Austen n'est pas tout beau, tout rose...
Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, venons-en d'abord à l'histoire...


L'histoire.

La famille Bennet compte 5 filles : Jane, Elizabeth, Mary, Kitty et Lydia. Leur mère n'a qu'un seul but dans la vie : les marier à tout prix !
Ce dessein tend à s'accomplir lorsqu'un gentleman du nom de Bingley vient s'installer non loin de là, à Netherfield Park et commence à s'intéresser à l'aînée des soeurs, Jane.
L'accompagne, un gentleman charmant et riche qui attire toutes les convoitises de ses dames : le bon parti par excellence, M. Darcy ! Cependant, ce jeune homme ne triomphe pas par sa bonne humeur et il se dégage de lui un orgueil et une estime de lui qui déplaît vraiment à Elizabeth... au point de refuser catégoriquement la demande en mariage de ce dernier !
Cependant, au fil de ses rencontres avec Darcy et des vérités qu'elle apprendra, les sentiments d'Elizabeth pour Darcy changent du tout au tout... Mais voilà, comment se faire épouser par un gentleman que l'on a repoussé une fois et surtout avec une famille aussi peu "convenable" que la sienne : une mère qui parle à tort et à travers et la cadette qui s'enfuit avec un officier sans être mariée ! Et que dire en plus, si la tante de Darcy, Lady Catherine, farouchement opposée à ce mariage s'en mêle, elle qui désirait tant voir son neveu épouser sa fille !
Les sentiments de Darcy triompheront-ils envers et contre tout ? Ce dernier écoutera-t-il l'appel de son coeur ou de sa raison ?

Mon avis.

J'ai eu envie de découvrir Jane Austen suite aux nombreuses lectrices (je suppose que ce sont principalement des filles^^) qui, sur leur blog, ont eu envie de participer au Challenge Jane Austen 2009 ! Après tout, pourquoi pas moi ?
C'est donc avec appréhension que je me suis laissée allée à découvrir une auteur que je ne connaissais uniquement de nom ! Appréhension car depuis quelques temps, j'ai perdu l'habitude de lire des romans dits "classiques", me laissant le plus souvent séduire par des lectures contemporaines, avec un style bien différent en termes d'écriture et de langage.
Le résultat ? J'ai adoré !
Il y a tellement à dire sur les sentiments qui se sont succédés lors de la lecture : agacement, incompréhension, tendresse, amour,...
Je pense que je suis passée par tout un arc en ciel de sentiments en lisant le livre, d'où au final, quand j'ai tournée la dernière page, je me suis sentie accomplie et rêveuse...

Commençons d'abord par les choses qui m'ont agacée à la lecture !
Premièrement, certains membres de la famille Bennet ! Il faut bien dire que Mrs Bennet est particulièrement insupportable et je plains sincèrement M. Bennet d'être lié à une telle pipelette sans cervelle, qui parle à tort et à travers sans se soucier du préjudice qu'elle pourrait causer à ses filles par une telle attitude !
Et que dire de Lydia, qui à 16 ans, flirte avec les officiers sans se soucier de sa réputation de fille volage et frivole !
On peut dire qu'à elles deux, mère et fille, n'aident en rien leurs aînées, qui pâtissent de la réputation de ces dernières !

Autre chose dérangeante, si cela en est une car il faut bien constater que chaque société à un point donné présente des avantages et des inconvénients et qu'il était clair pour moi que celle du 19ème siècle, non seulement abaisse la femme à un rang moindre que celui des hommes mais qui cautionne également les mariages "inter-familiaux" pour des considérations financières et sociales ! Je n'aurais donc pas dû être choquée outre-mesure ! Cependant, pour ma défense, force est de constater qu'il y a une sacrée différence entre savoir une chose pour l'avoir étudié dans un manuel d'histoire et le vivre - presqu'en temps réel - à travers une histoire dans laquelle on est irrémédiablement plongée corps et âme !
La vérité, c'est que la société dépeinte par Jane Austen de manière magistrale à travers ses descriptions et des dialogues entre les protagonistes de notre histoire, m'a profondément choquée !
La société du 19ème siècle n'a rien à envier au bon 21ème siècle en ce qui concerne mesquinerie, préjugés (oui, le livre porte très bien son nom !) et hypocrisie en tout genre !
Visiblement, la haute société, qui pourtant se prétend au-dessus du lot en termes de politesse, tact et éducation, m'est apparue comme une société de beaux hypocrites et de personnes disposant d'aussi peu de tact que possible : on dit ce qu'on pense à qui veut l'entendre ne se souciant pas du mal que l'on peut infliger à autrui, on critique sur tout et n'importe quoi et laissez-moi vous dire que si un de mes cousins m'avait écrit une lettre comme celle que M. Bennet a reçu de M. Collins après la disparition de Lydia, je pense sincèrement que j'aurais tout fait en mon pouvoir - légalement parlant cela va sans dire, pour annuler cet entail qui doit lui faire hériter de la demeure de Longbourn au désavantage des filles Bennet !
Société également dans laquelle l'aspect financier et social revêt une importance particulière, au détriment de l'"inclinaison" naturelle que deux jeunes gens peuvent avoir l'un pour l'autre ! Comment une romantique comme moi pourrait valider et cautionner de tels penchants ?

Quand aux choses qui m'ont plues à travers l'histoire, c'est simplement le caractère et la personnalité d'Elizabeth Bennet.
Elizabeth est une héroïne forte, qui n'a pas la langue dans sa poche mais qui reste correcte et qui contrairement à sa mère, n'ouvre pas la bouche pour ne rien dire. Elle fait partie de cette trempe d'héroïne à qui l'on a envie de s'identifier et de ressembler. J'ai adoré sa répartie, surtout avec M. Darcy et lady Catherine à la fin du livre ! Le passage où la Dame de Rosings vient chez les Bennet pour avoir une "conversation" avec Elizabeth est tout simplement délicieux.

J'ai finalement apprécié le style du livre, même si je dois bien admettre que la lecture des premiers chapitres a été laborieuse. En effet, comme expliqué en introduction, j'avais en quelque sorte perdu l'habitude de lire un style plus classique. Jane Austen a, ceci dit, une très belle écriture qui, une fois remise dans le bain, est assez fluide et plaisante.
J'avoue cependant que j'ai eu un mal fou à rentrer dans l'histoire... et là, je m'explique...
Depuis que je suis entrée dans la blogosphère et que j'entends parler partout de Jane Austen et du beau M. Darcy (là encore, soyez indulgents, je n'ai absolument vu aucune adaptation du roman), je ne m'attendais pas du tout à tomber dès les premières pages sur un personnage détestable, hautain et plein d'orgueil qui n'hésite pas à juger les demoiselles Darcy sur leur physique dès la première rencontre et qui, quelques temps plus tard, est responsable de la peine de Jane quand Bingley ne lui donne plus aucune nouvelle...
Sincèrement, j'ai eu un instant de doute et me suis demandée si je ne m'étais pas trompée de livre et M. Darcy !
Puis, j'ai commencé à entr'apercevoir les sentiments de Darcy pour Elizabeth en me demandant comment ces deux-là allaient bien pouvoir craquer l'un pour l'autre si Elizabeth restait dans de telles dispositions à son égard !
Vient alors la déclaration de M. Darcy, la proposition et là, pour moi, ça commence à s'enchaîner, à prendre forme ! Impossible de décrocher de ma lecture ! J'étais comme hypnotisée par la passion qui était en train de naître sous mes yeux...
Jane Austen a extrêmement bien posé le cadre, les personnages et leur évolution à chacun, de telle manière qu'une fois pris dans le filet, on n'arrive plus à décrocher.

En conclusion, première immersion dans le monde "austenien" réussie et je suis plus que ravie d'avoir décidé de participer au challenge Jane Austen !
Je remercie également toutes les bloggeuses, qui par la ferveur dont elles ont parlé des oeuvres d'Austen sur leur blog, ont éveillé chez moi une curiosité pressante !
Je note donc Orgueil et Préjugés avec un bon 9.5/10 (je retire un demi point car la couverture de l'édition poche est vraiment moche ^^) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivresetmoi.blogspot.com/
Nathalie
Edward Cullen
Edward Cullen


Messages : 108
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : Au pays des lapons congelés

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Jeu 20 Aoû - 15:57

Peut-être qu'il faudrait déplacer ici notre petite conversation sur ce bouquin, à Fée et à moi... Je ne sais pas si la Maîtresse des Lieux a ce pouvoir, mais j'imagine que oui Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathalielefever.blogspot.com
Jess
Admin
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Jeu 20 Aoû - 16:05

Bon, j'ai réussi à fusionner les sujets mais comme vous pouvez le voir, tout est à l'envers Embarassed

Encore une fois, je démontre mes supers capacités en matière d'Internet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivresetmoi.blogspot.com/
Nathalie
Edward Cullen
Edward Cullen


Messages : 108
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : Au pays des lapons congelés

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Ven 21 Aoû - 1:28

T'inquiètes pas, tu n'es pas la seule à dire que ce n'est pas facile d'exploiter toutes les options d'un forum Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathalielefever.blogspot.com
Fée Bourbonnaise
Edward Cullen
Edward Cullen


Messages : 110
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 39
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Dim 23 Aoû - 15:18

Nathalie a écrit:
T'inquiètes pas, tu n'es pas la seule à dire que ce n'est pas facile d'exploiter toutes les options d'un forum Wink

C'est pour ça que je laisse volontier la place. Wink

Ah Orgueil et Préjugés, je l'ai en 5 exemplaire dans mes étagères et j'ai dû le lire une quinzaine de fois, je crois que ça suffit pour vous faire comprendre que je l'adore. Je le relis chaque année et je ne m'en lasse pas. En cas de coup de blues, je le prend, je le lis en entier ou seulement quelques passages et ça va mieux après. Je crois que si je ne devais en garder qu'un, ce serait celui-ci. C'est un roman très complet, les personnages sont tour à tour agaçant ou attendrissant, on a envie de les gifler ou de les embrasser, les scènes se suivent mais ne se ressemblent pas. La plume de Jane Austen est divine et addictive, pleine d'humour et de poésie. Cette femme était un génie !

Pour en revenir à la conversation que j'ai eu avec Nathalie, je ne sais pas si c'est toi qui a eu du mal à t'exprimer ou si c'est moi qui ai compris de travers. C'est assez compliqué de se faire comprendre quand on n'a personne en face de soi. Devant mon écran, je suis souvent à cours de mots. Surtout si je suis passionnée par le sujet. Il n'y a pas de mal à se contredire, ça fait avancer la discussion. Et maintenant, je comprends parfaitement ce que tu as voulu dire.

Je suis contente que tu ais aimais. C'est super de pouvoir discuter avec de nouvelles adeptes de Jane Austen. Pour continuer ton exploration, je te conseillerai Raison et Sentiments qui a été le 1er Jane Austen que j'ai lu, celui qui me l'a fais connaître et qui m'a donné goût à la littérature anglaise classique. J'ai longtemps été une scientifique et Raison et Sentiments a réveillé la littéraire qui sommeillait en moi. Bref, je te le conseille vivement. Tu peux également lire Emma qui est assez différent. Dans le sens où nous n'avons pas à faire au même style de personnage. Tu as le choix et tu peux également tenter Persuasion (rien que pour la lettre du Capitaine Wentworth, mais chut, je n'en dis pas plus) ou Lady Susan qui est un court roman épistolaire. De par cette forme d'écriture c'est celui que j'aime le moins mais c'est très bon également, ça change dirons-nous. Lady Susan est un personnage haut en couleur qui fait beaucoup parler d'elle. Mais là encore, je me tais avant d'en dire trop.

Donc, pour conclure et pour répondr franchement à ta question, je te conseillerai de lire Sense and Sensibility (en anglais parce qie c'est meilleur).

PS : Tant qu'on est à parler de Pride and Prejudice, je vais aller vous ouvrir un petit topic sur son adaptation par la BBC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feebourbonnaise.wordpress.com
Jess
Admin
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 36

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Dim 23 Aoû - 15:34

Fée Bourbonnaise a écrit:

PS : Tant qu'on est à parler de Pride and Prejudice, je vais aller vous ouvrir un petit topic sur son adaptation par la BBC.

T'as bien raison, elle est géniale cette série ! Je me suis pâmée devant les 6 épisodes Smile

aahhhhh Colin !!! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meslivresetmoi.blogspot.com/
Nathalie
Edward Cullen
Edward Cullen


Messages : 108
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 37
Localisation : Au pays des lapons congelés

MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   Dim 23 Aoû - 18:25

Ok Fée, un grand merci pour tous ces conseils ! "Sense and Sensibility" sera le prochain achat sur ma liste, et je viendrai vous donner mon avis (en choisissant mes mots avec un minimum de soin, cette fois-ci) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathalielefever.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orgueil et Préjugés de Jane Austen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orgueil et Préjugés de Jane Austen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orgueil et Préjugés, de Jane Austen (chapitres 1 à 35).
» Orgueil et Préjugés, de Jane Austen (chapitres 36 à 61).
» Jane AUSTEN - Orgueil et préjugés
» Garçons fans de Jane Austen: phénomène rare...
» DOC : articles de journaux sur Jane Austen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos lectures et Nous :: Discutons par genre :: Littérature classique-
Sauter vers: